Share/Save

Pierres à moudre et pierres polies

Les boîtes d’outils incluaient aussi des pierres pour broyer et moudre. Ces roches dures et lisses, étaient souvent ramassées le long des rivières. La vie sur le territoire imposait aux gens des périodes de disette au cours de l’année lorsque le gibier était inaccessible, il fallait donc faire des provisions. Les meules de pierre étaient utilisées pour moudre la viande ou le poisson séché et d’en faire le yuuhiikanach, une poudre qui se conservait très longtemps.

On prépare aussi le muushkamii, un breuvage très apprécié, fait à partir d’os broyés et bouillis pour en extraire la graisse. On broyait et moulait les aliments sur des roches plates (aatan). Quand les gens partaient, ils laissaient ces outils près des foyers, prêts à leur retour.

Josephine Diamond faisant le yuuhiikanach (farine de poisson séché) sur un aatan.

Josephine Diamond faisant le yuuhiikanach (farine de poisson séché) sur un aatan.

Outil en pierre polie, possiblement une herminette pour le travail du bois  ou un écharnoir.

Outil en pierre polie, possiblement une herminette pour le travail du bois ou un écharnoir.

Polissoir, probablement pour aiguiser des outils en os.