Share/Save

Tard l'automne

Noah Wapachee

Charlie Etapp

« Nous faisions notre argent en trappant les animaux à fourrure. On se deplaçait partout sur le territoire à la recherche de cabanes de castors que nous marquions pour les retrouver

l’hiver venu. Nous chassions aussi l’ours et l’orignal. La peau d’orignal servait à la confection des mocassins et des raquettes. Nous étions bien préparés pour l’hiver ».

- Noah Wapachee


Préparatifs d'hiver

« Mon père trouvait tout ce dont il avait besoin dans la forêt pour construire une chaude habitation d’hiver. Il utilisait des arbres et de la mousse. Nous y emménagions une fois que les poêles étaient installés. Nous faisions alors un festin avec de la viande de castor pour rendre grâce à la nature ».

Extérieur d’une habitation d’hiver.

Extérieur d’une habitation d’hiver.

Une des nombreuses rivières où l’on retrouvait des castors.

Une des nombreuses rivières où l’on retrouvait des castors.

Sarah Wapachee laçant la babiche des raquettes.

Florrie Mark-Stewart faisant des mocassins.

Une des nombreuses rivières où l’on retrouvait des castors.

Une des nombreuses rivières où l’on retrouvait des castors.