Share/Save

Eastmain, Nemaska et Neoskweskau

La compagnie de traite Revillon Frères est arrivée à la baie James au début du XXe siècle, forçant la CBH à améliorer ses conditions d’échange et à rouvrir à Nemaska et à Neoskweskau, deux lieux de rassemblements estivaux. Ceci a incité des gens de l’intérieur à passer de Fort Rupert à Eastmain, Nemaska et Neoskweskau.

Les conditions étaient bonnes. Le gibier était abondant, les prix des fourrures étaient élevés et les emplois d’été nombreux.

William Wapachee, ministre  du culte pour la population  de Nemaska, Neoskweskau  et Waswanipi au début du  XX e  siècle.

William Wapachee, ministre du culte pour la population de Nemaska, Neoskweskau et Waswanipi au début du XX e siècle.

Jeunes filles devant le  poste de la CBH à Eastmain  en 1908. La compagnie  augmentait le crédit aux  chasseurs pour les détourner  de Revillon Frères

Jeunes filles devant le poste de la CBH à Eastmain en 1908. La compagnie augmentait le crédit aux chasseurs pour les détourner de Revillon Frères

Luke et Jane Mettaweskum,  vers 1920, à Nemaska où la  population a plus que triplé  entre 1911 et 1924.

Luke et Jane Mettaweskum, vers 1920, à Nemaska où la population a plus que triplé entre 1911 et 1924.

Fourrures au poste de traite, Fort Rupert.  En 1924, une peau de renard argenté  valait 99,57$ à Fort Rupert et 120,00$  à Nemaska où la compétition entre les  compagnies était plus intense.

Fourrures au poste de traite, Fort Rupert. En 1924, une peau de renard argenté valait 99,57$ à Fort Rupert et 120,00$ à Nemaska où la compétition entre les compagnies était plus intense.